la-meditation-en-entreprise-utopie-ou-vrai-futur

La méditation en entreprise : utopie ou vrai futur ?

Si le nom de Matthieu Ricard ne m’était pas inconnu, je dois avouer que je ne m’étais pas intéressée plus que ça à son sujet de prédilection: la méditation!

Jusqu’à il y a 2 semaines où j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence où il intervenait.
Certes, il existait comme un décalage « à l’image » entre l’environnement si citadin du Gaumont Opéra, Paris 2ème où se déroulait la conférence, et le personnage de Matthieu Ricard, debout sur scène dans son habit rouge de moine bouddhiste! Mais équipé de son micro à l’oreille, une fois qu’il a commencé à parler, le décalage du début s’est vite fait oublier et je me suis laissée guider…

Lorsque Matthieu Ricard parle du monde de l’entreprise et des bienfaits de la méditation sur ce monde, c’est empreint de réalisme et de bienveillance. Son discours a été renforcé par Christine Barois, instructeur MBCT, docteur en médecine et psychiatre, et les éléments et chiffres qu’ils avancent tous les 2 sont sans appel : la méditation est un levier d’efficacité en entreprise!
Les témoignages des méditants eux-mêmes sont probants, et si malgré cela, certains continuaient à douter, lorsque l’on voit les études scientifiques ou les résultats d’IRM montrant l’impact de la méditation sur l’activité du cerveau il n’y a plus de doute.
Nous sommes aujourd’hui face à un véritable enjeu sociétal, et les entreprises ayant compris que le bien-être au travail est primordial pour faire progresser les individus et donc le système dans sa globalité, sont plus prospères que les autres!

Les entreprises américaines ont une longueur d’avance dans ce domaine puisque les géants que sont Google, Twitter, Facebook, Linkedin, Apple ou encore Cisco, promeuvent le développement personnel dont la méditation et ça marche! Ils réduisent leur turn-over, ils ont des salariés plus performants, plus créatifs et moins absents car moins sujets au stress et travaillant dans un environnement de travail plus positif.

Mais où en sommes nous, aujourd’hui, en France?

Encore bien loin semblerait-il, et ce, pour plusieurs raisons :

  • la méditation n’est pas exercice facile et demande une pratique régulière, donc un investissement temps que tout le monde n’est pas prêt à faire. La méditation se compare dans son apprentissage à une pratique sportive: c’est la répétition régulière qui nous fait progresser. Or la France, comme beaucoup de pays en occident, a cette culture du « on veut que ce soit facile, rapide et bon marché » - ce qui n’est pas envisageable avec la méditation.
  • les Français, nous sommes rationnels et donc moins disposés à passer du temps pour des pratiques que nous jugeons à priori non rationnelles, voire fumeuses, ésotériques etc… si vite enclins à juger !
  • les chiffres sont évocateurs : en France, seulement 56% des entreprises disent réaliser régulièrement des évaluations des risques psycho-sociaux sur le lieu de travail contre plus de 77% en moyenne en Europe* !

Cela renforce mes craintes : comment privilégier le développement personnel et les pratiques comme la méditation, quand on voit que des entreprises n’appliquent même pas le minimum imposé par la loi comme pour la prévention des RPS? Cela ressemble fortement à un recul….
Et pourtant il parait évident qu’il faut tendre vers le développement de ces pratiques en entreprise.
Donc oui, en France, il est urgent de réagir! Arrêtons avec les idées reçues du type « le temps passé par un salarié en méditation est du temps inutile car non générateur de gain pour l’entreprise ».
Il faut savoir que pour 1€ investi dans la méditation, c’est 13€ de bénéfice généré**!

Et quand on sait que l’OMS annonce que d’ici 4 ans la 1ère cause d’absentéisme sera la dépression**, les entreprises ont tout intérêt à chercher des solutions pour enrayer cette tendance! Les pressions accrues du monde du travail génèrent du stress et de la dépression donc sont un véritable coût pour l’entreprise (absentéisme, frais santé, turn-over, perte de productivité…).

En effet, 30% des pathologies liées au travail sont dues au stress** et toutes les actions favorisant le développement personnel en entreprise ne peuvent être que bénéfiques pour tout le monde.

La méditation est certainement un des moyens les plus efficaces de combattre le mal être au travail.
Car elle génère beaucoup d’effets positifs sur la santé comme la réduction de l’anxiété, l’augmentation du système immunitaire ainsi que l’augmentation de l’attention, le développement de la créativité, la régulation des émotions, l’augmentation des sensations corporelles, le repérage des pensées automatiques, le changement de la relation aux pensées négatives.
En résumé l’influence sur le cerveau est indéniable, c’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale!

Alors… quand est-ce qu’on commence ?

Aspacia Andonovski

* Résultat tiré de l’enquête diffusée à l'occasion de la semaine européenne pour la sécurité et la santé au travail auprès de 50.000 entreprises de plus de 5 salariés en 2014 et dans 36 pays européens, dont les 28 Etats membres de l'Union européenne. Pour la France, un échantillon représentatif de 2.256 établissements a été interrogé.
** Chiffres fournis par Matthieu Ricard et Christine Barois lors de la conférence « La méditation en entreprise, une clé pour le bien-être et l'efficacité », qui s’est tenue le jeudi 15 octobre au Gaumont Opéra, Paris 2ème.